Sabre d' Officier de Cavalerie Lourde Anglaise Modèle 1796 Armée de Wellington






Sabre de Cavalerie Lourde de la Ligne Anglaise Modèle 1796, Armée de Wellington.

C'est le sabre de 1796 pour les officiers de Cavalerie Lourde... le Modèle utilisé en campagne... diffèrent du modèle d’épée de 1796 pour la ville (voir le modèle exposé dans notre collection)




Malgré l’ordonnance royale de 1788, préconisant pour les officiers de porter le même sabre que la troupe…ce ne fut pas suivi par les officiers de cavalerie lourde de la Ligne…

...bien que la lame du sabre soit identique au modèle de troupe…la garde est d’une conception nouvelle et diffèrente de la troupe !

Celebre Modele pour la troupe de 1796

La garde du modèle mythique de la troupe en forme de disque percé…jugée trop grossière et balançant mal le sabre…impropre a pointer...
...fut remplacée pour les officiers par un modèle plus aéré…connu sous les sobriquets de modèle de garde à "barreaux"  (ladder Hilt) ou à "Chèvrefeuille" ( Honeysuckle hilt...le dessin de la garde rappelant le buisson du chèvrefeuille)












Cavalier 1St Dragoon Guard 1812



Contrairement au célèbre modèle de 1796 pour la Cavalerie Légère…arme fort balancée et très prisée…le modèle de cavalerie lourde pour la troupe…était très peu apprécié…mal équilibré, grossier dans sa conception, conçu pour pointer mais utiliser surtout pour tailler…

...il était un dérivé des lattes de la cavalerie lourde autrichienne.

Le modèle de 1814 pour la Cavalerie de la Garde, aussi inspiré du modèle Autrichien était bien plus élégant et racé.



Modèle de 1814 pour la Cavalerie de la Garde
vendu pour £8200 par DNW en 2006





Le sabre a une longueur totale de 107 cm avec une lame Lame à pan creux de 87 cm.

L’arme pèse 1.6 kg avec son fourreau et 0.82kg sans le fourreau.






Le fourreau est en acier avec deux anneaux de bélières (certainement un remplacement d’époque) avec gravé " Henry Osborne Birmingham".





Henry Osborne né en 1796 était un fourbisseur majeur pour l’armée anglaise depuis 1785.

Il  conçu avec John Gaspart le Marchant, le nouveau modèle de 1796 pour la cavalerie légère ainsi que le sabre de troupe de cavalerie lourde…les deux étaient conçus depuis Birmingham.

Il avait des bureaux à Pall Mall à Londres, près du Ministère de la Guerre.


Officier des 1st King's Dragoon Guards 1815 portant notre modèle de sabre.... même garde que ci-dessous...











A l’origine ces sabres avaient la pointe dans le prolongement du dos…jugés impropre à pointer et blesser les cuirassiers français…

... quelques semaines avant Waterloo, il fut ordonné de ramener les pointes en carpe…ce fut le cas de notre sabre!
La cavalerie lourde française fit de même!

Beaucoup de dealers d’armes anciennes concluent fort rapidement qu’une lame ramenée en carpe…et synonyme de participation à Waterloo…c'est faux!... quand on considère le temps de réaction entre la création d’une ordonnance militaire et sa mise en place…il semble que beaucoup de sabres ne furent pas modifiés à temps, notamment pour les sabres d’officiers.

De plus de nombreux régiments de cavalerie lourde n’étaient pas présent à Waterloo…seulement 4 régiments sur 10…si l’on ajoute les régiments de cavalerie Yeomen (armée civile de protection du territoire)…

...la probabilité d’avoir un sabre de cavalerie lourde ayant participé à Waterloo est de 1/3.




Scots Greys avec l' Union Brigade chargeant à Waterloo 


La marque "G" de controle...d'aucuns pensent que cela veut dire "Good"...en tout cas une marque gravée sur de nombreux sabres.



"G" de l'autre coté du ricasso







6th Dragoon Guard 1815



Cavalerie Lourde de la Ligne de l’Armée de Wellington

Les régiments des Dragoon Guards  

1st (The King's) Dragoon Guards
2nd Dragoon Guards (The Queen's Bays)
3rd (Prince of Wales) Dragoons Guards
4th (Royal Irish) Dragoons Guards
5th (Princess Charlotte of Wales) Dragoon Guards
6th Dragoon Guards (Carabiniers)
7th (The Princess Royals) Dragoon Guards

Les régiments des Dragoons...Union Brigade Waterloo
1 st (Royals) Dragoons
2nd Dragoons ( les fameux Royal Scots Greys)
6th Inniskilling Dragoons



1815
Haut Gauche
Troop Sergeant Major, 1st (Royal) DragoonsSergeant, 2nd (Royal North British) Dragoons

Centre
Regimental Sergeant Major, 6th (Inniskilling) DragoonsOfficer, 1st (Royal) Dragoons

Haut Droite
Corporal, 3rd (Kings Own) Dragoons
Officer, 4th (Queens Own) Dragoons

Bas Gauche
Private, 6th (Inniskilling) Dragoons

Bas Droite
Lance Corporal, 4th (Queens Own) Dragoons



1815
Top Gauche
Troop Sergeant Major, 1st (King’s) Dragoon Guards
Private, 4th (Royal Irish) Dragoon Guard
Centre
Regimental Sergeant Major, 7th (Princess Royal’s) Dragoon Guards
Officer, 6th Dragoon Guards (The Carabiniers)
Officer, 5th (Princess Charlotte of Wales) Dragoon Guards
Top Droite
Sergeant, 5th Dragoon Guards
Officer 2nd (The Queen’s) Dragoon Guards
Bas Gauche
Corporal, 3rd (Prince of Wales) Dragoon Guards
Bas Droit
Lance Corporal, 6th Dragoon Guards




1st (The King's) Dragoon Guards

Ce régiment participe à la guerre des Flandres à la fin du XVIII siècle contre les troupes issues de la Révolution Française entre 1793 et 1795, durant ce conflit ils perdront 76 hommes et 353 chevaux.




Le régiment passa la majorité des guerres napoléoniennes en Ireland et Angleterre…puis ils seront à Waterloo notamment contre les dragons français…ils y perdront 129 hommes, avec 134 blesses pour 263 chevaux tués!



2nd Dragoon Guards (The Queen's Bays)

Participèrent sur le Continent à la guerre de Sept ans, puis retournèrent en Angleterre avec des missions de maintien de l’ordre.
Ils avaient pour habitude des monter des chevaux à robe Bai Brun…cette habitude ne fut reconnue officielle qu’en 1870.
Deux escadrons feront la guerre des Flandres…ils ne participèrent pas aux guerres napoléoniennes.




3rd (Prince of Wales) Dragoon Guards

Ils seront très actifs durant la guerre de Sept ans…au point d’être récompensés par le titre de "Prince de Galles" Dragoons guards.

Ils feront la guerre des Flandres…puis rejoindront Wellington en 1809 au  Portugal…ou ils feront toute la guerre d’Espagne…peu de régiments de cavalerie peuvent se targuer d’une aussi prestigieuse campagne de plus de 5 ans en Espagne.

Ils retourneront en 1814 en Angleterre…mais ne participerons pas à Waterloo.


 4th (Royal Irish) Dragoon Guards


A partir de 1798 et pour Presque 100 ans …le régiment sera en Ireland à lutter contre les insurgés.
En 1811, ils rejoindront l’Armée de Wellington en Espagne…mais ils seront rappelés durant la campagne.


Des Décembre 1812, ils auront perdu 239 hommes…au point qu’en Mars 1813…ils donnèrent leurs chevaux à de meilleurs régiments …et seront renvoyés en Angleterre !


Ils ne verront plus de service actif jusqu’à la guerre de Crimée ou ils feront partie de la charge de la Brigade Lourde à Balaclava.



Une magnifique palmette

5th (Princess Charlotte of Wales) Dragoon Guards


Les Princesses Charlotte de Galles resteront en Angleterre au
5th Dragoon Guards
XVIII eme siècle puis certains rejoindront Wellington en 18111 en Espagne et Portugal…ou ils seront brillants à la bataille de Salamanca, Vittoria et Toulouse…ils auront les honneurs de ces batailles inscrites sur leurs drapeaux !


Le régiment ne sera pas à Waterloo…ils souffrirent pendant la campagne d’Espagne et perdirent de nombreuses montures…les rendant impropre à participer à la dernière campagne de Napoléon.



6th Dragoon Guards (Carabiniers)

En 1807, ils seront dans la curieuse campagne du Chili et de Rio Plata…puis rentreront en Angleterre pour des missions d’ordre public…ils ne seront ni en Espagne…ni à Waterloo.

7th (The Princess Royals) Dragoon Guards

Restèrent en Angleterre durant les campagnes napoléoniennes.






L' UNION BRIGADE A WATERLOO


1 st (Royals) Dragoons

1st (Royals) Dragoons à Waterloo
capturant l'aigle du 105eme Infanterie de Ligne


De 1809 à 1814, les Royals seront en Espagne …engagés face aux troupes françaises de Torres Vedras en 1810 à Ciudad Rodrigo, Badajoz, Pamplona, Vitoria et Toulouse.

A Waterloo, ils chargeront l’infanterie française à coté des Scots Greys et des Inniskilling Dragoons... parmi l’Union Brigade.

Ils captureront l’Aigle du 105eme de Ligne…depuis 1838….ils portent sur leurs cols d’uniforme un aigle en souvenir de leur fait d’armes à Waterloo.


Caporal Styles, 1st Royal Dragoons, paradant avec l'aigle capturé devant les écossais Black Watch à Waterloo.


2nd Dragoons Royal Scots Greys


Scotland Forever!


Ils clament être le plus vieux régiment de dragons, ayant été créés entre 1678 et 1681 en Ecosse…mais ayant rejoint le territoire Anglais pour la première fois en 1685…les Royals Dragoons auraient donc la préséance…ça explique peut la défiance montrée dans leur motto :

Nulli Secundus …Jamais second!

Leur sobriquet de Scots Greys vient certainement de leurs manteaux gris qu’ils portaient à leur création..et non pas de la robe grise des chevaux qu’ils montaient.

Plus tard, leur volonté de remonte de chevaux gris agacaient les autres régiments de cavaliers et notamment les trompettes…mais ils y mettaient un point d’honneur…Nulli Secundus!



Sergent Charles Ewart capturant l'aigle du 45ème Régiment de Ligne à Waterloo



Depuis les Royal Scots portent sur leur coiffure un aigle en souvenir de ce haut fait d’armes.

On les retrouvera dans une autre charge célèbre de la Guerre de Crimée en 1870…puisque faisant partie de la heavy brigade charge à Balaclava! Avec le Sergent Major Grieve et le Private Ramage gagnant la Victoria Cross...


6th Inniskilling Dragoons


En  1805, le 6th sera en Ireland …puis ils seront envoyés en Belgique en 1815…pour participer à la charge de l’Union Brigade à Waterloo…coutant 5000 hommes à la Grande Armée.


6th Dragoons Guards 



A la fin de Waterloo, ils seront commandés par un capitaine …tous les officiers supérieurs ayant été décimés !

Ils perdirent 160 hommes et 191 chevaux.


6th inniskilling
 dragoons 
par Military Modelling











NOUS SUIVRE